La CO

Un sport pour tous, dans le plus beau stade du monde, la forêt

Sa définition exacte est la suivante :

La course d’orientation est une course individuelle contre la montre, en terrain varié généralement boisé, sur un parcours matérialisé par des postes que le concurrent doit découvrir dans un ordre imposé mais par le cheminement de son choix, en s’aidant d’une carte et éventuellement d’une boussole.

C’est une activité sportive de pleine nature, pratiquée en compétition et en loisirs.

La « CO » existe sous de multiples variantes :

  • en général, cela se pratique en forêt, mais aussi dans des parcs, en pleine ville, sur des landes dégagées…
  • en général, c’est un parcours avec un ordre imposé, mais il existe une variante nommée « course au score » qui consiste à trouver le maximum de postes dans un temps imparti, l’ordre faisant parti des choix laissés au participant.
  • en général, c’est une course pédestre, mais la Course d’Orientation se pratique aussi à VTT (VTT-O), en ski de fond (ski-O) ou en raquettes à neige.
  • en général, les épreuves se déroulent de jour, mais il existe aussi les courses de nuit.
  • en général c’est une course individuelle, mais il y a de multiples variantes par équipe, en relai…
  • en général, une épreuve dure environ une heure, mais il existe des formules «RAID» sur 2 jours d’autonomie !

Dans tous les cas, c’est un sport pour la tête et les jambes.

 

C’est une activité éducative qui permet de développer le sens de l’initiative, l’intuition, l’anticipation, l’endurance, la prise de décision et de risque (quitter un chemin, couper à travers bois…loup y es-tu, m’entends-tu ?).
Elle permet également de découvrir la forêt, et de la respecter.

Dans sa pratique de compétition, les pratiquants ont de moins de 7ans à plus de 77 ans avec des formules adaptées aux tout petits (parcours ficelle, parcours jalonné), et des parcours différents suivant les catégories d’âge et de sexe.

Dans sa pratique loisir, la course d’orientation se pratique à son rythme, le temps de course étant seulement un gage pour les organisateurs que tous les « coureurs sont bien rentrés ».